lamb.jpg

Lambeaux de Charles Juliet

Création le 11 mars 2008 à la Maison du Peuple de Millau.

Résidence de création à L’Estive, Scène Nationale de Foix et d’Ariège, au Centre Européen de Conques et à la Maison du Peuple de Millau.

Représentations au Théâtre du Pavé (Toulouse).

Mise en scène : Patrick Abejean, assisté d’Hélène Sarrazin et de Dalila Khatir.

Avec : José Antonio Pereira, Patrick Abejean

Lumière : Etienne Delort.

Equipe vidéo : Cathy Dambel (réalisation),  Domi Giroud (comédienne).

« Une scène épurée, les images d’une femme projetées sur des bandes de papier flottant - un texte remarquable, tenu à bout de bras par deux acteurs justes, précis, imprégnés du vocable incisif de l’auteur - spectacle qui touche à l’intime, aux tréfonds de l’humanité, moment dont on ne sort certes pas intact. »

Lambeaux voile.JPG
Lambeaux lumière.jpg

Un texte remarquable, tenu à bout de bras par Patrick Abejean et José Pereira, deux acteurs justes, précis, imprégnés du vocable incisif de l’auteur. Avec en filigrane la présence de la mère, marquée par une vidéo qui s’agrippe sur de longs lambeaux de papier qui montent et descendent, tissant par fragments la trame du drame qui se joue en direct.

Un spectacle d’émotion parce qu’il touche à l’intime, au tréfonds de l’humanité, l’intimité d’un homme certes, mais aussi certainement par la manière de toucher nos chœurs et nos âmes. Un moment dont on ne sort certes pas intact.

La Dépêche

 

Un spectacle d’une grande intensité interprété magnifiquement par deux acteurs, José Antonio Pereira et Patrick Abejean

Hervé Pons ARTE

 

Dans sa mise en scène très inspirée, délicate et esthète, Patrick Abejean prend acte de cette écriture très particulière qu’est la biographie à la deuxième personne. Le spectacle propose ainsi deux formes de dialogues : entre la voix et l’image, entre la voix et le corps.

À  la fin se précise ce que l’on aura pressenti dès les premiers mots, ce qui s’est mis en place comme un pacte tacite : « tu », c’est aussi toi, spectateur. Tu ne te déresponsabiliseras pas, tu assumeras avec plaisir cet émouvant face à face.

Manon Ona Le clou dans la planche

 

https://www.lecloudanslaplanche.com/lambeaux/

 

Patrick Abejean impose d’emblée l’univers de l’auteur, le jeu est sobre, comme le décors - bandes de papier de soie… rappel du rôle salvateur de l’écriture pour soigner les griffures, dialoguer avec les morts…

L’enthousiasme de José Antonio Pereira, plus révolté que blessé, moins nocturne que solaire, débordé par la vie.

M-H Roques Association pour l’autobiographie

pat et josé.png
pat et josé 2.png
Lambeaux voiles.jpg
Lambeaux acteurs.JPG